Empêcher les agressions

À l'état sauvage, les grands chats réagissent toujours à la menace avec agressivité. Votre chaton fait de même. Pourtant, il est parfois agressif sans raison, lorsqu’il joue par exemple. Ne vous en faites pas. Vous pouvez améliorer son humeur de plusieurs façons. 

Soyez patient

N'oubliez pas que votre chaton est encore très jeune. Il essaie de comprendre son environnement. Il peut être agressif parce qu'il a peur de quelque chose, parce qu'il ne comprend pas ou parce que vous ne lui avez pas encore montré ce qu'il peut faire et ne pas faire.

Le syndrome 'lécher et mordre'

Le comportement de votre chaton change parfois brusquement. Il est, par exemple, en train de rouler sur le dos et de vouloir jouer, puis brusquement il saisit votre main entre ses griffes ou ses dents.

Cela arrive au moment de la puberté lorsqu'il commence à se comporter comme un chat adulte : il sort davantage et rencontre d'autres chats. Mais lorsqu'il est à la maison, c’est encore un chaton. Son jeu est plus une sorte de système de défense.

L'habituer aux caresses

Dès son plus jeune âge, câlinez régulièrement votre chaton. Il s'habituera aux caresses et vous tisserez un lien étroit avec lui. Tous les chats n'aiment pas être caressés. S'il ne réagit pas positivement, mieux vaut arrêter. 

Jouer avec des jouets

Le jeu est une bonne manière de contrer l'agressivité de votre chaton. Il adore les jouets accrochés à une corde après lesquels il doit courir ou sur lesquels il peut sauter. C’est toujours ça de gagné pour vos mains !

Agressivité persistante

Malgré vos efforts visant à donner à votre chaton un sentiment de sécurité, il y a un risque qu'il reste agressif. S’il s'en prend surtout aux enfants, mieux vaut en parler avec votre vétérinaire. Il pourra vous renvoyer vers un comportementaliste. Avec une telle aide professionnelle, vous devriez pouvoir venir à bout de l’agressivité de votre chaton. 

Article précédent Retour vers CHATONS
®/TM Trademarks of Mars, Incorporated and its affiliates.
© Mars, Incorporated, 2016. All rights reserved